Questions sur les produits nettoyants « naturels »

Q. : Que signifient vraiment les termes « synthétiques » et « naturels »?

R. : Il faut se méfier du mot « naturel » employé pour décrire les produits nettoyants. Tous les produits chimiques utilisés pour faire les ingrédients entrant dans la composition des produits nettoyants existent dans la nature. Très peu de produits chimiques extraits de plantes ou de la terre sont utilisés tels quels pour confectionner les ingrédients qui nettoient effectivement. Par conséquent, le mot « naturel » employé pour décrire un produit final risque d’être trompeur.

Par exemple, le mot « naturel » employé pour qualifier les nettoyants se rapporte d’habitude au surfactant, c’est-à-dire au principal ingrédient nettoyant du produit. Presque tous les produits employés pour l’hygiène personnelle, la lessive, le lavage de la vaisselle et le ménage sont à base de surfactant. Les surfactants sont des produits chimiques qui réduisent la tension superficielle de l’eau pour qu’elle puisse mouiller rapidement une surface, ameublir et déloger la saleté. Les surfactants sont faits de produits pétrochimiques (dérivés du pétrole brut ou du gaz naturel), ou oléochimiques (dérivés des graisses et d’huiles). Certains genres de surfactants peuvent être fabriqués à partir de l’une ou de l’autre de ces matières premières. On dit souvent des produits pétrochimiques que ce sont des matières « synthétiques » et des produits oléochimiques, qu’ils sont « naturels ». Dans les ceux cas, les sources sont naturelles, étant donné que le pétrole brut est extrait de la terre et que les produits oléochimiques viennent des plantes ou des animaux.

Quelle qu’en soit la source, les matières premières surfactantes doivent être traitées chimiquement ou synthétisées avant qu’on puisse s’en servir utilement dans les produits nettoyants. Sous sa forme finale, un surfactant d’origine oléochimique ressemble au même surfactant d’origine pétrochimique. Cette similarité permet aux fabricants d’utiliser l’un ou l’autre genre de surfactants, ou les deux, dans leurs produits nettoyants. Parmi les facteurs qui influent sur les décisions prises à cet égard figurent la disponibilité, le coût, la formulation (est-elle compliquée ou non?) et la forme que l’on souhaite donner au produit.

Q. : Tous les surfactants sont-ils biodégradables?

R. : Les produits nettoyants à base de surfactants sont conçus pour être employés avec de l’eau et être jetés après usage dans l’évier ou la toilette. Dans les tuyaux, ils se combinent avec les autres déchets et sont ensuite traités à l’usine municipale de traitement des eaux usées ou dans la fosse septique. Pendant le traitement, des micro-organismes dégradent naturellement les surfactants et les autres matières organiques et finissent par les décomposer en dioxyde de carbone, en eau et en minéraux. Toute petite quantité de surfactant restant encore après le traitement continue à se biodégrader dans l’environnement.

Beaucoup d’essais en laboratoire et d’études de contrôle faites en « milieu réel » ont montré que les principaux surfactants se biodégradent rapidement et entièrement et qu’ils ne présentent pas de risque pour les organismes vivant dans l’environnement. Les légers écarts observés dans les analyses de laboratoire entre les taux de biodégradation des surfactants pétrochimiques et des surfactants oléochimiques ne sont en général pas perçus comme étant importants dans l’environnement, car le traitement des eaux usées élimine considérablement les deux genres de surfactants.