Questions sur la résistance bactérienne

Q. : Selon vous, l'utilisation grandissante des ingrédients antibactériens dans les savons pour les mains et le corps risque-t-elle d'entraîner l'apparition de « superbactéries » résistant aux antibiotiques?

R. : Non. On croit à tort que les savons antibactériens risquent d’engendrer une résistance aux antibiotiques. Cependant, celle-ci se produit quand les bactéries changent d’une manière qui réduit ou annule l’efficacité des antibiotiques. Il y a maintenant plus de 30 ans que les consommateurs et les professionnels de la santé emploient des savons antibactériens, et rien n’a jamais montré que leur utilisation contribue à créer une résistance aux antibiotiques. S’il y avait un rapport entre l’emploi des produits antibactériens et la résistance aux antibiotiques, les experts croient qu’on l’aurait maintenant vu dans des endroits tels que les hôpitaux, oú les produits antibactériens sont très employés pour enrayer la propagation des bactéries et oú la résistance aux antibiotiques est surveillée de près.

Q. : Comment expliquez-vous alors l'accroissement des genres de bactéries qui résistent aux antibiotiques?

R. : L’émergence de bactéries résistantes est largement attribuée par les experts de la santé publique au mauvais emploi et l’emploi excessif des antibiotiques.

Q. : Que pensez-vous de l'étude faite par l'Université Tufts et publiée dans la revue Nature sur la création d'une souche bactérienne qui résiste au triclosan?

R. : Les conclusions des laboratoires fournissent simplement une explication possible de la façon dont le triclosan agit; il ne faut pas y voir une prédiction sur ce qui arrive aux bactéries trouvées dans la réalité. Les consommateurs et les professionnels de la santé emploient depuis plus de 30 ans des savons antibactériens, et l’on n’a jamais prouvé que le triclosan favorise la résistance bactérienne ou l’antibiorésistance. En fait, les hôpitaux utilisent des produits antibactériens tous les jours pour enrayer la propagation des bactéries, y compris celles qui résistent aux antibiotiques.

Q. : Quelles différences y a-t-il entre les conclusions des laboratoires et la réalité?

R. : En laboratoire, les bactéries sont cultivées dans un milieu très contrôlé, dans des conditions optimales (température, humidité, nutrition). Chez les consommateurs, les conditions varient beaucoup, et d’autres facteurs (par exemple, le chlore dans l’eau, les nettoyants pour surfaces, etc.) limitent la survie des bactéries.

Q. : L'industrie a-t-elle étudié la question de l'antibiorésistance?

R. : Oui. L’industrie a collaboré avec des experts pour étudier l’antibiorésistance et elle a examiné de près les données existantes. Les experts ont conclu qu’aucun rapport n’avait été établi entre l’emploi des savons antibactériens et la résistance bactérienne. L’industrie croit qu’aux fins d’une régie responsable des produits, il faut continuer de suivre l’évolution de cette question.

Q. : Si l'utilisation des savons antibactériens ne présente aucun risque pour la santé publique, pourquoi des scientifiques continuent-ils d'exprimer des craintes?

R. : De nombreux scientifiques et experts en santé sont très préoccupés par l’émergence d’une résistance aux antibiotiques partout dans le monde. Cette perspective a suscité des discussions qui visent à nous aider à mieux comprendre les causes de la résistance.

Q. : Quel avantage y a-t-il à employer un savon antibactérien pour les mains plutôt qu'un savon ordinaire et de l'eau?

R. : En se lavant les mains avec du savon ordinaire et de l’eau, on se débarrasse de nombreux germes. Les savons antibactériens contiennent un ingrédient actif qui réduit pendant longtemps le nombre de germes, ce qui améliore la lutte contre ces derniers. Certaines personnes, par exemple celles qui s’occupent de jeunes enfants ou d’un malade à la maison, doivent se soucier davantage de la propreté et voudront donc sans doute se servir d’un savon antimicrobien.

Q. : La petite quantité d'ingrédient antibactérien laissée sur la peau après qu'on se lave avec un savon antibactérien risque-t-elle d'engendrer des bactéries résistantes?

R. : Les savons antimicrobiens sont employés depuis plus de 30 ans, et jamais on n’a vu des signes qu’ils favorisaient la résistance bactérienne.