Comment vous protéger, vous et votre famille, contre le virus Zika

Le virus Zika est principalement transmis par les piqûres de moustiques Aedes

Cette espèce de moustiques n’est pas commune au Canada. Ce n’est pas un virus en suspension dans l’air et il ne se propage pas par contact avec les surfaces dures – comme ce serait le cas d’un virus du rhume ou de la grippe. Par conséquent, l’emploi de désinfectants et d’assainissants n’empêchera pas le virus Zika de se répandre. L’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) continue de mettre son site Web à jour en y versant des renseignements sur le virus Zika, notamment sur les symptômes de la maladie ainsi que sur la transmission et la prévention du virus. L’ACPCS encourage les Canadiens à consulter le site Web de l’ASPC pour y lire d’autres renseignements crédibles sur le virus Zika.

Les femmes enceintes et les femmes qui envisagent de le devenir prochainement ont avantage à discuter des risques que cela comporte avec un professionnel de la santé et à reporter tout voyage vers une destination où le virus Zika circule. S’il n’est pas possible de ce faire, il faut prendre de rigoureuses mesures de protection contre les piqûres de moustiques.

Les Canadiens qui visitent des régions touchées doivent veiller à prendre des mesures de protection individuelles contre le virus Zika, notamment en se servant d’insectifuges et en portant des vêtements protecteurs quand ils sont à l’extérieur. Dans les endroits où il n’existe pas de moustiquaires dans les portes et les fenêtres, on peut utiliser des filets anti-moustiques. Si l’on se trouve dans un logement muni de bonnes moustiquaires ou complètement fermé et climatisé, on doit aussi s’assurer qu’il n’existe à l’intérieur aucun article contenant de l’eau stagnante. Si l’on en trouve, il faut vider les réceptacles immédiatement, les nettoyer à fond et les faire sécher à l’air libre.

Il n’existe aucun vaccin ni médicament contre une infection par le virus Zika. Pour être sûrs qu’ils disposent d’un produit insectifuge efficace, les Canadiens voyageant à destination d’une région touchée doivent l’acheter au Canada et s’assurer qu’un numéro EPA figure sur le contenant. Voici d’autres directives sur la façon de se protéger contre les piqûres de moustiques :

  • Achetez un produit insectifuge contenant du DEET ou de l’icaridine (aussi appelée picaridine), car l’efficacité en a été prouvée.
  • Utilisez les produits comme on l’indique sur l’étiquette.
  • Avant d’appliquer les produits sur des enfants, assurez-vous qu’ils conviennent à cet usage et évitez d’en mettre sur les mains des enfants.
  • N’appliquez pas le produit sur les coupures, les éraflures ou la peau irritée.
  • Ne vaporisez pas le produit directement sur le visage.
  • Lavez-vous les mains après l’application et évitez alors de vous toucher les lèvres et les yeux.
  • N’UTILISEZ PAS des produits contenant à la fois un insectifuge et un écran solaire.
  • Si vous devez appliquer un écran solaire et un insectifuge avec DEET, appliquez d’abord l’écran solaire et laissez-le pénétrer dans la peau pendant environ 15 minutes, puis appliquez l’insectifuge.
  • Quand vous voyagez dans des endroits où existe un risque élevé de contracter des maladies propagées par les insectes, réappliquez l’insectifuge au besoin. Si vous êtes piqué(e), mais que la période indiquée sur l’étiquette ne s’est pas écoulée totalement, on recommande de réappliquer le produit.
  • Si vous souhaitez minimiser la quantité d’insectifuge utilisé, appliquez-le aux moments de la journée où les insectes sont les plus actifs et où l’exposition aux piqûres est plus probable.